La chanson du mois : New York City Cops des Strokes

Après 8 ans d'absence sur une scène parisienne (oui oui j'ai compté), les Strokes sont (enfin) de retour pour une date exceptionnelle au Festival Lollapalooza de Paris. Au fil de mois et des années, j'avais pourtant commencé à perdre espoir, j'en étais même venue à la conclusion fatale : Les Strokes boycottent Paris, ils ne reviendront plus JAMAIS! Sauf que, ô miracle, la nouvelle est tombée fin Janvier, ils seront bien les têtes d'affiche de ce festival international qui se déroulera les 20 et 21 Juillet 2019 à l'hippodrome de Longchamp. 

A cette occasion, j'ai eu envie de lancer la rubrique : "La chanson du mois" qui parlera des anecdotes cool de certaines chansons qui ont (plus ou moins) marqué l'histoire du rock. Pour cette première cession, j'ai donc choisi de parler des Strokes, et tout particulièrement de New York City Cops, titre qui, malgré lui (j'ai envie de dire bad timing) a provoqué une certaine polémique à sa sortie mais qui aidera en partie les Strokes à devenir un des groupes cultes de sa génération. 

Revenons donc en 2001, les Strokes, jeune groupe New-Yorkais, viennent d'enregistrer leur tout premier album Is this it ( album qui fait suite à leur premier EP The Modern Age sorti en mai 2001). L'album Is this it, produit par Gordon Raphael et enregistré dans une cave de Manhattan sort en Juillet 2001 en Europe et en Australie. Il est cependant attendu dans les bacs US en Septembre 2001. Sauf que dans ce 1er album, les Strokes ont enregistré le titre "New York City Cops" qui se moque gentiment de la police New Yorkaise "New York City Cops ain't too smart". Ca tombe mal... suite aux attentats du 11 Septembre 2001 qui toucha de plein fouet la ville de New York, le titre est plutôt mal venu... En tout cas, pour les Strokes, il leur parait impensable de sortir Is This It au Etats-Unis avec ce titre. L'album est donc repoussé au 9 Octobre 2001 aux US pour laisser le temps au Strokes de remplacer le titre par la chanson "When it Started". Vous vous doutez bien que ce retard de sortie va pas mal énerver les critiques rocks et les fans américains puisque suite à la sortie de l'EP en mai 2001, l'album était vraiment attendu dans la foulée. Beaucoup d'ailleurs crient à la trahison et la censure. Certains se posent même la question sur la légitimité des Strokes en tant que groupe de rock: le groupe serait tout simplement un produit marketing, une sorte de boysband du rock. On parle alors de leurs origines beaucoup trop bourgeoises, de leur milieu très aisé. Julian Casablancas, chanteur et leader du groupe n'est autre que le fils de John Casablancas créateur de l'agence de mannequin Elite. So what?

Pour ma part, ce débat de l'époque est absolument stérile. La seule chose finalement qu'on retiendra, c'est que Is This It est un putain d'album. Comme le définit si bien Julian Casablancas lui-même : "Les Strokes, c'est le voyage d'un groupe de rock garage dans l'époque moderne". Ce qui est certain, c'est que Is This It ne laissa à l'époque personne indifférent. Le groupe deviendra très vite la nouvelle sensation et ouvrira une ère nouvelle sur le rock dans les années 2000. Is This It est devenu un album culte, quant à New York City cops, le titre a finalement pu sortir aux US dans la version vinyle en même temps que la commercialisation du CD.

Ah! J'ai oublié de vous parler de la polémique autour de la pochette de Is This It qui fut censurée aux Etats-Unis au moment de sa sortie. Mais ça, c'est une autre histoire...

Pour voir les Strokes au Festival Lollapalooza, c'est ici.

PS : si vous êtes archi fans (comme moi) vous pouvez aussi vous faire plaisir en Europe. Ils sont en concert à Londres le 25 mai au All Points East Festival et au Festival Bilbao BBK Live du 11 au 13 Juillet 2019.

Ecrire un commentaire