Le Short en Jean, la pièce rebelle de nos étés endiablés

S'il y a bien une pièce absolument indispensable pour tous mes étés, c'est le short en jean. J'ai cette fâcheuse tendance à les accumuler, je les aime, les déteste, les laisse (un peu trop) vivre et mourir... Bref, je vis depuis plus de 20 ans ce qu'on appelle une véritable histoire d'amour avec le short en jean. Sauf que dans toute histoire d'amour, il y a des hauts et des bas, mais surtout pour ma part une TRES grande exigence. Je me suis d'ailleurs rendue compte que le short en jean parfait (et qui te rend aussi stylée que Kate Moss en 2005) est aussi rare que de mater un concert où Pete Doherty est complètement sobre...

Bon ok il y a bien un short en jean qui tire son épingle du jeu depuis plus de 50 ans, c'est évidemment le 501 coupé en short. C'est même devenu un vrai basique qui d'ailleurs ne fait jamais long feu sur notre friperie en ligne.

Du coup, je me suis demandée comment le short en jean faisait pour être à la fois un incontournable de tous les dressings tout en continuant à rester cool et punk (s'il est bien choisi parce que le short en jean de chez T**I, pas sûr qu'il donne l'air rebelle).

Tout commence au XIXème siècle lorsque Levi Strauss crée LE jean devenu aujourd'hui bien plus qu'une pièce iconique, le 501. A l'origine, la toile denim est utilisée pour les combinaisons des ouvriers américains, mais Levi Strauss créera à partir de cette toile, un pantalon pour le quotidien. Le jean est né.

Il faudra cependant attendre la fin des années 60 pour commencer à voir apparaitre le short en jean (ou plutôt le 501 coupé en short). Il devient un symbole de rebellion et d'émancipation d'une jeunesse qui refuse de se taire face à une société de plus en plus consumériste.

Plus le short est court, plus il choque (évidemment!). L'actrice Catherine Bach, qui incarnait Daisy Duke dans la série culte Shérif Fais moi peur, en fera les frais puisque pour ne pas choquer l'Amérique puritaine des années 70, on lui faisait porter (attention, j'ai déjà envie de vomir avant même d'avoir fini d'écrire ma phrase) des collants chair avec son short (Emoji VOMI). Toutefois, son personnage deviendra (presque) aussi culte que tous ses shorts en jean ultra sexy qu'elle arborait puisqu'aux USA on appelle les shorts en jean sexy des Daisy Dukes. Comme dirait Miranda Priestly : "C'est tout". Par contre, c'est vrai que les shorts Daisy Dukes sont plutôt destinés à des chanteuses country à la Taylor Swift et cie.

Catherine Bach alias Daisy Duke

La véritable pionnière du short en jean ultra stylé qui insufflera un vrai air punk au short en jean coupé, c'est bien sûr Patti Smith au milieu des années 70 en pleine effervescence du punk new yorkais. Elle le porte déchiré souvent mixé avec des vestes d'homme lors de ses concerts au CBGB's . C'est sûr que là, d'un coup, on est un peu loin des Daisy Dukes portés par des serveuses un poil vulgaire au fin fond de l'Alabama (et qui plus est avec des collants chair !) Non je ne m'en remets toujours pas (emoji VOMI).

Patti Smith

Debby Harry (chanteuse du groupe Blondie) immortalisera le short en jean destroy lors de sa balade à Coney Island en 1976, clichés devenus cultes et shootés par le photographe chouchou de la scène rock new yorkaise de l'époque Bob Gruen.

Debby Harry

Le Short en jean n'est pas seulement une pièce destinée à la gente féminine. Les hommes aussi l'adoptent. Lemmy Kilmister, bassiste de Motörhead arbore fièrement son micro short. Dans la pop culture des années 80, c'est George Michael qui le porte, il deviendra même une des références du micro short sexy masculin.

Lemmy & George

Dans les années 90, le short Levi's coupé revient, porté en force par les plus grandes Top Modèles de l'époque. On adore les clichés "naturels" et "mine de rien" de Cindy Crawford au bras de son boy de l'époque, le très BG richard Gere, le long d'une plage de Malibu  et qui affiche son corps de déesse avec son 501 coupé.

Cindy Crawford & Richard Gere

Depuis, on retrouve le short en jean partout (et pour la plupart du temps, c'est une horreur, car un short en jean mal coupé et mal taillé, c'est pire qu'un legging avec la cellulite qu'on aperçoit à travers. Désolé mais il fallait que je le dise). Et puis pour avoir l'air cool, on évitera les fausses franges. Finalement rien de mieux qu'une bonne paire de ciseaux pour donner à son short le style grunge qu'on adore.

Bon après, n'est pas Kate Moss qui veut (emoji qui pleure) !!

Ecrire un commentaire